2048x1536-fitnaegelen-annonce-petkovic
Submit to FacebookSubmit to Google BookmarksSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Premier événement sportif éco-responsable en France, les Internationaux de Strasbourg sont un tournoi WTA organisé depuis 2009 par la société Quarterback. Alors que l'édition 2017 se déroulera du 19 au 27 mai, retour sur cette belle histoire avec Denis Naegelen, ancien joueur professionnel et président de Quarterback.

Qu'est-ce qui vous a motivé à acquérir ce tournoi en 2009 ?

La principale raison est que je suis Alsacien, et que j'ai appris à jouer au tennis en Alsace. J'avais donc une histoire personnelle avec Strasbourg et c'est grâce à cet héritage que j'ai pu devenir l'un des meilleurs juniors de France, puis passer professionnel. Ce sont donc mes racines tennistiques et familiales qui m'ont poussé à reprendre ce tournoi créé il y a trente ans. Au fil des années, le tournoi a accumulé des dettes, ce qui a poussé la Ligue d'Alsace de tennis à vouloir le vendre en 2007. La Fédération Française de Tennis a repris le flambeau en 2008 et 2009. Fin 2009, alors que je sors d'une année très compliquée au niveau de ma santé personnelle, la FFT décide à son tour de vendre le tournoi. J'ai décidé de répondre à l'appel d'offres, avec succès, ce qui nous a permis d'organiser la première édition en mai 2010, sous l'égide de Quarterback.

 

Au moment de ce rachat, quelle était votre stratégie pour permettre au tournoi de se développer ?

J'ai commencé par réaliser une étude afin de déterminer quelle était la popularité de l'événement auprès des joueurs et des acteurs du sport. La principale conclusion que j'en ai tirée est que le tournoi bénéficiait d'une réputation moyenne. J'ai notamment eu de très bons échos de la part de l'étranger, mais très peu venant des joueuses françaises. Afin d'améliorer cette situation, j'ai fait deux propositions à la Fédération Française de Tennis. La première était de faire repartir la popularité du tournoi à la hausse, grâce à de meilleurs terrains et un plateau plus compétitif. La deuxième était de faire de ce tournoi un événement éco-responsable.

 

« Faire des choses qui ont du sens »

Le développement de ces deux priorités a-t-il permis aux Internationaux de Strasbourg de devenir un événement rentable ?

C'est un événement qui a mis beaucoup de temps à trouver son équilibre financier. Aujourd'hui, après les nombreuses pertes qu'il a connu par le passé, le tournoi est à l'équilibre. Au départ, je privilégiais un changement de gestion, avec l'envie de faire des choses qui ont du sens. L'éco-responsabilité entre parfaitement dans ce cadre-là. Pour moi, les Internationaux de Strasbourg sont un média qui porte les valeurs du tennis, mais qui a également la capacité de porter d'autres messages. Nous avons porté notre choix sur l'éco-responsabilité après une réflexion interne avec plusieurs collaborateurs, car c'est un thème qui regroupe plusieurs sujets dont nous souhaitions faire la promotion : lutter contre la pollution mais aussi la mise en avant d'actions sociétales.

 

Quelle est désormais la priorité du tournoi ? Attirer une joueuse du top 5 mondial peut-être ?

Je considère que nous avons d'ores et déjà fait un travail très important concernant la qualité du plateau. Dès notre première année, nous avons su attirer Maria Sharapova, qui était la joueuse la plus médiatique à l'époque. Elle a eu l'élégance de gagner le tournoi, ce qui a fait beaucoup pour la promotion des Internationaux de Strasbourg. Son succès a changé le regard de pas mal de gens sur le tournoi, que ce soient des joueuses, des médias, des sponsors ou des spectateurs. Depuis, nous n'avons accueilli aucune joueuse du top 5 mondial mais nous avons consolidé un plateau de qualité, en particulier parce que de nombreuses joueuses ont compris que les Internationaux de Strasbourg sont une préparation exceptionnelle à Roland-Garros.

 

Pour plus d'informations sur les Internationaux de Strasbourg, rendez-vous sur www.internationaux-strasbourg.fr

 

Propos recueillis par Olivier Navarranne

Calendrier des articles

February 2017
Mo Tu We Th Fr Sa Su
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 1 2 3 4 5

Abonnements SPORTMAG

Abonnez-vous à SPORTMAG en version papier, numérique ou les deux.